Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 08:17

Alors que certains me voient encore et toujours comme une féministe aigrie des hommes, je viens ici pointer du doigt certaines (des nombreuses) injustices faites aux hommes et aux papas (et la liste n’est, bien sûr, pas exhaustive) :


 - Un homme n’a pas le droit de pleurer sans entendre parler de « son côté féminin » ;

 

- Lors d’un déménagement, ce sont les hommes qui portent toutes les affaires lourdes ; 

 

- Blédina est du côté des mamans ;

 

- Changer un poupon, c’est jouer à la maman, comme si papa ne touchaient jamais aux langes ;

 

- Et d’ailleurs, jouer au papa, ça n’existe pas, à part si ça consiste à coucher avec maman ;

 

- Je n’ai encore jamais vu de boite de nuit avec « entrée gratuite pour les garçons ! » ;

 

- « Les femmes et les enfants d’abord ! » ;

 

- Un homme qui annonce qu’il va être papa ne se voit jamais proposer un temps partiel (contrairement aux femmes qui, à l’inverse, se le voient presque imposer), injustice pour ceux qui le souhaiteraient mais qui n’osent même pas le demander ;

 

- Dans les stéréotypes de la publicité, seules les femmes s’occupent des enfants (les publicités montrent seulement les mamans en train de nourrir, changer, dorloter, lire une histoire avant desexisme pour tout genre dormir, rassurer s’il fait pipi au lit ou s’il fait ses dents, l’habiller et laver ses vêtements, etc.) et les hommes, eux… achètent une nouvelle voiture lorsqu’ils deviennent papa ;

 

- Et pour les chanceux papas qui s’occupent de leur bébé dans les publicités, on les voit en train d’arroser les plantes avec l’urine de leur garçon, expliquer à leur nourrisson comment manger un camembert, ou se faire reprocher que « maman, elle fait pas comme ça »… bref, messieurs même lorsque vous en prenez soin, vous êtes du genre maladroit ou décalé ;

 

- Une bonne partie des hommes s’occupent moins de leurs enfants que leurs femmes parce que ces dernières estiment qu’ « ils ne savent pas faire »… et ne les laissent pas s’occuper de leur progéniture (dixit un magazine féminin où plusieurs femmes témoignent de cet état de fait et se félicitent de leur avoir confié leur enfant durant une demi-journée !) ;

 

- Dans le divorce, depuis trente ans, la résidence principale accordée au père (avant l'apparition de la résidence alternée légale en mars 2002) est invariablement de 13 % chaque année. Aucune évolution n'est sensible sur toute la période ;

 

- Des écoles et crèches prévoient des ateliers pour que les enfants fabriquent des cadeaux pour la fête de mères… mais pas toujours pour la fête des pères ;

 

Et bien sachez que pour vous aussi, messieurs, j’irai hisser des pancartes "Ni salaud, ni castré !" et taper sur des casseroles !

 

 

Mais, cependant, pour vous aussi le monde s’améliore. Par exemple, les assurances ont arrêté les tarifs préférentiels pour les femmes ! Pas sûr que ce soit une question d’éthique que d’argent mais, bon, seul le geste compte… non !?

 

PS : dernière injustice, les femmes ont droit à un article par acte sexiste, alors que pour vous je n’en écrit qu’un seul :-P

 

Dédié (entre autres) à un natif du 18 juin... Bon anniversaire !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nanou 05/07/2012 17:11

Bonjour, petit commentaire d'une sage femme qui passait par hasard sur ce blog... On dit "un homme sage-femme", et non "un sage homme", je sais c'est bizarre mais c'est comme ça... Et effectivement
ils représentent moins de 1 % de la profession. Pourtant je les aime bien, moi, les mecs! Faut dire qu'ils sont plus malins que nous, et finissent souvent par changer de métier ou prendre du grade
: ils n'acceptent pas d'être sous payés pour faire un métier épuisant (même s'il est passionnant), et ils ont bien raison!
Quant au petit commentaire sur l'instinct maternel... Euh... Ca existe l'instinct maternel?

Vivi 25/07/2012 10:01



Bonjour Nanou,


merci pour votre passage dans les tréfonds de mon blog (mais comment diantre êts-vous arrivée ici ?) ^^


Effectivement, les "sages hommes" ne sont pas reconnus, sans doute parce que nos stéréotypes leur rappellent régulièrement qu'ils sont égoïstes et maladroits avec les enfants. Pire, on doit leur
dire très tôt que c'est "un boulot de gonzesse".


Pour répondre à votre (juste) remarque des hommes qui montent en grade et le plafond de verre des femmes, je conseille l'excellent bouquin de Brigitte Laloupe qui traite du sujet, côté
psychosocial. Vraiment intéressant et adapté à tout public, convaincu ou non (voir son blog : http://blog.plafonddeverre.fr/).


Enfin, l'instinct maternel existe-t-il vraiment ? L'instinct s'opposant à la culture, je pense que nous sommes incapables de répondre objectivement à cette question...


Revenez quand vous voulez !!!


Bises,



Caroline 19/06/2012 11:44

Ah ! Je l'attendais celui là !! Effectivement, il n'y a pas que les femmes victimes du sexisme. Tout comme on voit très peu de femmes dans certaines professions, compte le nombre de sage-...homme ?
D'esthéticiens, d'assistant maternel...
Par contre, comme je le disais dans un certain article, l'homme est un mammifère comme les autres, et effectivement, on n'a pas trouvé la version masculine du "maternage". Je confirme qu'un enfant
a besoin de ses deux parents, mais pas dans le même rôle. Sinon, les hommes devraient avoir des seins et des canaux galactophores, et ça, je suis sûre qu'une bonne petite montée de lait bien
douloureuse, ben ils ne nous l'envient pas !!
Le débat mérite d'être développé. Ramener le sexisme à la procréation est un puits sans fond, la science n'ayant heureusement pas encore trouvé le moyen de faire porter un enfant par un homme.
Aller contre la nature, même si je ne suis pas néo-baba-écolo, je dis "c'est moche".
Même si je ne nie pas, et pour cause, je suis bien placée pour le dire, que certaines femmes (à mon grand regret de plus en plus) ont autant d'instinct maternelle qu'un bulot.
Chouette, à mercredi soir !!

Vivi 25/07/2012 09:22



Je suis d'accord avec toi pour ne pas aller contre la nature. Mais, à l'inverse, je dénonce cette sale habitude (notamment dans les magazines et autres bouquins de développement personnel) de
ramener notre psychologie à Dame Nature. C'est pour moi une erreur. Les femmes sont ainsi douces et aimantes par nature, les hommes font figure d'autorité. Un enfant ne peut-il grandir avec un
papa au foyer et une maman absente car en déplacement tous les 4 matins ?


Et si l'on arrêtait de répondre à nos questions avec des stéréotypes de genre ? Non les femmes ne complexent pas toutes sur leurs corps, les hommes ne sont pas tous doués en bricolage... ET
LAISSONS LES VIVRE !!!


Bref, long débat... qui me fait haïr de plus en plus John Gray ;)


Bisous de Bordeaux



Little Illy 18/06/2012 19:12

Je profite de ton article pour rebondir si tu me le permets? Lors des divorces, en général la garde parentale est donnée à la mère. Pourquoi?! Parce qu'un enfant en bas âge a besoin de sa mère et
qu'elle est plus apte à s'en occuper qu'un homme.
FAUX !!!
Une association existe pour tous les papas délaissés par leurs enfants ; non pas par leur faute mais par celle de la justice et d'une mère surprotectrice. Je me permets donc de faire un peu de pub
pour une association qui mérite de se faire connaitre et qui existe depuis des années. Elle s'appelle SOS Papa http://www.sospapa.net/
Je remercierai jamais assez cette association d'avoir permis à mon père de pouvoir passer quelques années de bonheur supplémentaires avec moi.

Vivi 19/06/2012 20:47



Excellente publicité my little Illy ^^


Si seulement je pouvais amener plus de monde sur mon blog pour faire honneur à cette association.


Promis, je vais dépasser le nombre de visites autorisées par jour (rires)


En attendant, je le rajoute dans mes sites en lien (si,si, dans le menu à droite !)


Bises,



Présentation

  • : Le blog de Vivi
  • Le blog de Vivi
  • : Dialecticienne de pacotille, féministe de canapé, bavarde qui ferait mieux de plus écrire et de moins l’ouvrir ;)
  • Contact