Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 00:14

Lu dans la (très sérieuse) revue Futures, un projet de conception de robots prostituées. Ce pari long terme fantasme le monopole du sexe à Amsterdam d’ici 2050…

 

Ainsi donc la partenaire tarifée idéale résiste aux bactéries et est aseptisée entre deux passes, et comme elle reste un robot, pas de culpabilité d’aller tremper son biscuit dans une boite en fer toute propre, dont on aura au préalable choisi l’aspect, l’âge et l’origine. Votre femme est une suédoise de 40 ans ? Allez donc taquiner un robot asiatique de 16 ans…

 

Les porte-parole du projet (spécialiste de l’industrie touristique et sexologue de leurs métiers) garantissent également des performances sexuelles adaptées aux besoins du client et surtout la fin des trafics d’êtres humains et de la violence faites aux femmes dans ce milieu. De quoi faire rêver…projet toute nuit

 

Cependant, pas de chance pour ceux (et celles) qui voudraient des hommes, ça ne semble pas prévu au programme de conception développement qui a choisi comme cible les hommes d’affaires adepte du tourisme sexuel (genre ceux qui ont des histoires sombres dans des Sofitel ou Carlton…).

 

Tout ceci m’offre un doux sourire amer.

 

Tout d’abord, les arguments concernant la culpabilité des hommes ayant recours à des services tarifés. Il semble logique pour les concepteurs qu’un homme puisse aller se satisfaire au cyber bordel sans que sa femme ne se sente trahie. « Ben oui, c’est un robot, pas une vraie femme ! Avec toi c’est réel, avec elle c’est pour l’hygiène… ». Je reste étonnée de voir une femme directrice d’un tel projet…

 

Et que penser des hommes qui ne connaîtront que le plaisir robotique et qui se retrouveront fort dépourvus devant la vraie chair ? Ceux qui n'ont pas terminé leur Oedipe retrouveront-ils quelque chose de leur maman dans ces androïdes ?


Question aussi, quelle différence entre une prostituée cybernétique et une poupée gonflable ? Et bien, l’entrée au bordel coûtera 10 000 $ !! Et même si nous anticipons une montée du niveau de vie d’ici 2050, gare au manque d’excitation face à une partenaire sexuelle que l’on pourrait assimiler à un grille-pain, une panne de zizi coûterait bien chère (à moins qu’elles ne cachent un cacheton de viagra sous leur langue en fibre de verre…).

 

Enfin, l’utopisme de la régression du trafic de personnes et des violences faites aux prostituées … est-on sérieux ? Les gagnants à mon sens resteront ceux qui proposeront des femmes humaines à moindre coût et dont le trafic ne baissera pas avec une concurrence aussi mal positionnée. Et puis, au moins, les prostituées de chair et d’os ont de la discussion si nécessaire… entre deux paires de claques. Les prostituées automates sauront-elles simuler la peur, la supplication et le rapport contraint, si excitants pour les vicieux responsables du tourisme sexuel ? Et serait-ce un bien que de rendre possible et banal de tels agissements ? Ne serait-ce pas plutôt déplacer le problème et l’accepter comme une normalité ?

 

 

Franchement, croire résoudre les problèmes de trafic et de prostitution malsaine (violence, actes sur mineurs, etc.) avec des robots, en confortant les pervers dans leur comportement et en leur enlevant toute culpabilité, me semble aussi crédible et rempli de bon sens que de croiser Jean-Luc Mélenchon portant du bleu Marine…

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gael 19/06/2012 15:25

Excellent article,
Ou quand l'homme prépare la révolution des machines, avant même l'avènement des-dites machines ...

Et la morale dans tout ça ?
On s'en fout ce sont des robots !
... ça fait froid dans le dos avant même que ça arrive .

Vivi 25/07/2012 09:49



Est-ce que cela démontrerait que l'Homme souhaite toujours assouvir un autre être à son image ?...



Christelle 18/06/2012 08:30

Ne penses tu pas avoir oublié l'argument de l'augmentation du chômage pour les prostituées? ;)
bisous

Vivi 18/06/2012 08:33



Héhé, effectivement....


Mais nous pouvons tout à fait imaginer un changement de carrière pour les actuelles protituées. Elles seront désormais celles qui réparent les robots (un peu l'utopie de "Charlie et la
Chocolaterie")


:D



BloodOfGoo 13/06/2012 16:21

Ayé, me voilou sur ton blog !!!

Effectivement je ne sais pas ce qui est le plus révoltant : le fait que l'on assume très clairement l'idée que la femme peut être remplacée par un objet en se cachant derrière l'argument "ça
évitera aux vraies femmes de se faire violer plusieurs fois par jour à cause de gros connards tout pleins de fric" (ce qui est hypocrite au possible), ou bien le fait que l'idée vienne d'une femme,
qui ne se soucie absolument du fait qu'une fois de plus on nous humilient, nous casent au rang de robot ménager sexuel et ce tout en laissant celles qui galéraient déjà s'en prendre encore plus
dans la gueule. Je ne lui dis pas bravo, c'est clair.

Signé : une amie qui navigue entre les vaches et la porcelaine ;)

Vivi 18/06/2012 08:28



Salut et bienvenue BloodOfGoo ^^


Qu'il est bon de sentir la révolte jusqu'au pays de la porcelaine, de vaches, du veau et des pommes ;)


Je réduirai le scandale au simple fait qu'un tel tas de bêtises soit publié alors que d'autres chercheurs galèrent à publier leurs travaux, autrement plus intéressants...


Reviens quand tu veux par ici !


Bises



Présentation

  • : Le blog de Vivi
  • Le blog de Vivi
  • : Dialecticienne de pacotille, féministe de canapé, bavarde qui ferait mieux de plus écrire et de moins l’ouvrir ;)
  • Contact