Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 23:03

 

Mériter : être en droit, par sa conduite, de jouir d'un bien, d'un avantage ou de s'exposer à tel mal, à tel inconvénient, à telle sanction.

 

Si j’adhère au principe que nous méritons notre succès en ayant mis en œuvre tous les moyens nécessaires pour l’obtenir, je reste partagée lorsque la notion de mérite est utilisée pour illustrer un échec.

 

Nos malheurs peuvent-ils être « bien mérités » ? Et plus précisément, lorsque notre malheur a été causé par autrui ?

 

Par exemple, vous vous faites casser votre voiture ou cambrioler votre demeure. Est-ce normal de vous dire que « c’est mérité » parce que la voiture était garée dans un quartier où le département inscrit sur votre plaque d’immatriculation est mal-aimé ou parce que votre porte d’entrée n’a qu’un seul verrou ? Peut-on reprocher à une victime d’en être une ? Peut-on dire d’une agression qu’elle était méritée, soit que la victime a tout fait pour en arriver là ?

 715665_qu-est-ce-que-j-ai-fait-pour-meriter-ca-almodovar.jpg

Est-ce acceptable de vivre dans une société où l’on vous reproche d’être l’agressé et non l’agresseur ? Comprenez le fameux « tu l’as bien cherché ! ». Oui, je fais notamment référence à certains interrogatoires : est-ce normal que l’on demande à une personne violée comment elle était habillée et pourquoi elle était à ce moment-là à cet endroit ? Demande-t-on la même chose à toute les victimes qui viennent porter plainte peu importe l’objet ? Comment peut-on accepter de culpabiliser quelqu’un qui a subi un préjudice d’autrui ? Et pardonner le bourreau car sa victime l’aurait poussé à faire le mal ?

 

Quelle est la limite entre la « juste » punition et la faute envers autrui ? Suis-je coupable et fais-je le mal en privant mon enfant de sortie pour avoir désobéi ? Suis-je un bon pédagogue de rayer la voiture de mon voisin qui se gare devant mon garage ?

 

Plus précisément, quand est-ce que nous dépassons la barrière du coupable, au point de mériter d’être victime ?

 

 

Première inspiration : http://t.co/iz9PCZY

Dernière indignation : http://20min.fr/a/1014303

Partager cet article

Repost 0

commentaires

golden age cheese 01/09/2014 13:59

It is very wrong to blame someone else for your misfortune. There is nothing like fate or curse making you victims of disasters and misfortunes. We are our own guards and anything that happens to us, we are responsible. Nevertheless, I do not say that other’s carelessness has caused misfortunes for someone else.

Présentation

  • : Le blog de Vivi
  • Le blog de Vivi
  • : Dialecticienne de pacotille, féministe de canapé, bavarde qui ferait mieux de plus écrire et de moins l’ouvrir ;)
  • Contact