Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 08:54

Lors d’un de mes derniers voyages en train, j’avoue avoir reposé mes neurones et passé le temps en regardant le film « confessions d’une accro du shopping ».

 

Peu de mots pour exprimer le reflet donné à la femme « célibatante » (oui je parle couramment le langage Biba), issue de je-ne-sais quelle étude de marché.

 

Notre héroïne (rappelons que nous sommes censées nous identifier à elle) est une demoiselle en détresse de son addiction aux achats compulsifs. Elle veut une carrière dans la mode et c'est parce qu'elle ne se préoccupe pas de trouver un homme que ça lui tombe dessus, un classique censé rassurer les connectées sur Meetic. L’intégralité de ses choix est basée sur l’esthétique… en commençant par son joli Apple… rose bonbon !

 

Premier coup de gueule me concernant : marre de cette société qui conçoit des produits performants pour lesinternet_pour_les_nulles.JPG hommes et des « design élégants » pour les femmes… Ou pire encore des produits adaptés à nos faibles neurones, comme la collection « pour les nulles » ou les parkings réservés aux femmes avec des places plus grandes pour faciliter les manœuvres (true story !).

 

Bref, continuons plutôt le procès de ce bijou de clichés.

 

Le portrait de la demoiselle est simple et les qualificatifs qui lui sont attribués sont étudiés. Monsieur PIVOT au service du politiquement correct n’aurait pas fait mieux. Par exemple, « niaise et maladroite » se traduit par « pleine de fraîcheur ». Plus notre brave fille se ridiculise, plus le beau brun de l’histoire est sous le charme - à croire que les hommes aiment les faire-valoir... Car oui, ici, la femme « stupide et humiliante » devient une femme « inspirante ».

 

A en croire Sophie Kinsella, la femme n’a pas de cervelle et c’est ce qui la rend si spontanée. Et la spontanéité est source de séduction. Mais surtout, la femme obtient ce qu’elle veut (et même plus !) par concours de circonstances, sa bêtise étant un toboggan de savon la faisant glisser vers le succès ! Succès étant ici le synonyme de célébrité.

 

Dans ce roman, la femme n’a donc pas que les mensurations de la cruche, mais également son bruit creux et sa fragilité si connue. Son cœur, qui se brise au moindre choc, déverse des torrents de larmes et inonde tout son entourage…

 

Sommes-nous obligées de nous reconnaître dans cette représentation de la femme (soit disant) moderne, nigaude et pleurnicharde, qui se console grâce au monde de la haute-couture et ne vit que pour son apparence ?

 

confessions_d_une_accro_du_shopping.jpgSecond coup de gueule : cette image de la femme cherchant son bonheur dans la consommation de biens superficiels est un message récurent. Il suffit, par exemple, de voir la publicité pour le site « monshowroom.com ». C’est la crise, y’a des OGM dans ton assiette et ta journée est merdique, ben faut vite te faire plaisir en t’achetant une robe !!  http://www.youtube.com/watch?v=AKV3nOofVgE

 

Tout va bien monsieur le président ! Les femmes vont relancer la croissance. La situation économique les rendant malheureuses (si tant est qu’elles comprennent le monde qui les entoure), elles vont donc vider leur Livret A pour se redonner le sourire et par la même relancer la consommation !!

 

Egalement lu dans un coin de site Internet, une analyse se voulant brillante, expliquant que cette adoration des femmes pour le shopping viendrait de leur volonté toujours inassouvie de se faire plaisir en se faisant belle…

 

Question pour plus tard : la femme ne naitrait donc pas belle ? Mais pourquoi nous appelle-t-on le beau sexe, alors ?

 

 

 « Une femme n'avait besoin que d'être belle ou aimable ; quand elle possédait ces deux avantages, elle voyait cent fortunes à ses pieds. » (Olympe de Gouges – Déclaration des droits de la Femme et de la Citoyenne – 1791)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

visit here 15/07/2014 13:58

The economy is a word that is discussed all time. This articles and the theme of this article made me read this full one in a go. This is good thing to hear a solution. In here the women are declaring the recovery solution for the economy.

Arno 13/03/2012 16:25

Il y a beaucoup à dire sur le présent sujet, c'est pourquoi lors de ce commentaire je ne m'attarderai que sur un point précis :

"Marre de cette société qui conçoit des produits performants pour les hommes et des "design élégants" pour les femmes (...)"

Cette tendance qui semblait vraie il y a quelques années -les hommes avait des voitures puissantes et les femmes de jolies robes- ne l'est plus vraiment. Etant moi même un adepte du pratique et
performant au détriment du beau et élégant (il n'y a qu'à voir mes vêtements...) je me souviens avoir souvent bataillé contre des personnes, majoritairement féminines, à ce sujet dans mon enfance :
Pourquoi passer des heures à assortir ses tenues, pourquoi s'embêter à présenter la nourriture alors que seul le goût compte...
Je me battais donc (aujourd'hui encore) contre vents et marées pour défendre l'utilitaire plutôt que le décoratif -parce que je suis fainéant et que j'aime économiser mon temps pour glander- sûr du
bien fondé de ma croisade contre le sens esthétique féminin...

Quelle ne fut pas ma surprise lors de mes cours de conception de produit de master 1 quand mon prof me dit que le design était un aspect incontournable du produit!
Aujourd'hui il vient régulièrement en seconde position des fonctions de conception quand ce n'est pas en premier! Il n'y a qu'à regarder les produit Apple (beurk)! Même les groupes auto vendent du
confort, une belle ligne et de la JOIE ?!? plutôt que de la vitesse, du freinage et des sensations...

Les hommes de demains seront comme l'image de la femme que tu combats aujourd'hui : à la recherche du dernier article de mode au lieu de jouer au billard avec des potes (il n'y a qu'à regarder les
collégiens qui portent les mêmes pantalons moulants taille basse que ma petite soeur!)

Nous allons doucement vers une société unisex ultra esthétisée où l'on ne cherchera plus de compromis entre l'utile et l'agréable car tout le monde voudra la même chose...

PS : c'est un peu long et j'espère être compréhensible jusqu'au bout.

Vivi 25/04/2012 23:02



Un mois pour répondre, je te prie d'accepter mes plus plates excuses...


Autant je suis d'accord avec toi sur le principe de la vague "design" qui modifie les codes de la consommation, autant ce que je dénonce dans mon article c'est le fait que la notion d'esthétique
soit fondamentalement liée à la féminité.


Aujourd'hui, les métrosexuels sont des hommes qui prennent soin d'eux et c'est une caste à part (ben oui, c'est pas viril de vouloir être beau) et les femmes qui ne se maquillent pas se
retrouvent inscrites de force à "Nouveau Look pour une Nouvelle Vie" (ben oui, prendre soin de soi aujourd'hui n'a rien à voir avec sa santé, c'est notre capacité innée de femme à se rendre belle
pour les autres et notre estime personnelle). Je vais vomir, je reviens ^^


[...]


Bref, bien d'accord avec toi que notre société évolue dans un sens culturel sans individualité aucune. Je cherche encore comment lutter contre cette "mode"... ?!


Bises,


N'hésites à revenir poster des commentaires ! Je répondrai plus vite la prochaine fois (shame)


Vivi


PS : j'adore ton image de jean taille basse porté par des mecs d'autant que je suis récemment allée chercher un jean dans un magasin pour hommes car chez nous les filles, le taille haute est
carrément devenu illégal ;)



powpow qui s'excuse 02/02/2012 21:43

pour ne pas avoir répondu à ton mail! ouiii j'ai vu ce film, avec une histoire de foulard/écharpe verte ? fort peu crédible sa façon de "réussir " dans la mode même aux Etats-Unis.j'ai pensé à toi
lundi dernier on a eu un débat en cours sur les droits des femmes, et l'égalité des chances des femmes dans une carrière professionnelle, et quand carrière professionnelle il y a, l'obsession des
hommes de faire sentir qu'il faudra trois fois plus qu'eux pour prouver qu'on est autant capables qu'eux. bref, j'ai mentionné les remarques que tu avais, sur le fait de devoir aller chercher du
café en réunion, les remarques sur le décolleté ! je t'ai fais hommage t'as vu hein ! de quoi me pardonner pour mon retard de réponse ? ... hhmmmm ( là imagine un son semblable à un gémissement de
jack qui voudrait dire " tu me pardonnes ?" ou " je peux sortir du panier ?" bisouuus

Vivi 04/02/2012 09:48



Oui c'est bien le film de la fille à l'écharpe verte...


Je suis charmée, enthousiasmée et même un peu fière de cet hommage ! Si mes paroles sortent du web c'est vraiment une consécration :)


Et puis pour ton histoire de mail, je m'interroge car tu es toi aussi dans ma liste (composée d'une vingtaine de personnes) à qui je dois envoyer un mail ^^


Bisous


Vivi qui s'exuse aussi ;)



Présentation

  • : Le blog de Vivi
  • Le blog de Vivi
  • : Dialecticienne de pacotille, féministe de canapé, bavarde qui ferait mieux de plus écrire et de moins l’ouvrir ;)
  • Contact