Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 08:53

« Le vrai combat n’est pas tant que les filles jouent au foot, et qu’elles soient reconnues au même titre que les garçons, c’est qu’elles puissent le faire en conservant leur féminité. Regarde, toi par exemple, tu bosses dans un milieu principalement masculin mais ça ne t’empêches pas de porter des jupes, de te maquiller… bref, de rester une femme dans un milieu d’hommes.  »

 

Discussion récente qui m’a fait réfléchir sur la notion de féminité et bien entendu sur celle de masculinité. Malheureusement, si l’on ouvre un dico, ces termes renvoient aux « caractères propres aux hommes et aux femmes » donc pas de quoi lancer un de mes débats philosophiques de comptoir. Quoique…

 

Que veut dire cette définition de la féminité : « caractères typiques de la femme » ? Et si j’en reviens à la discussion qui m’a amenée sur cette pente savonneuse, jupe et maquillage seraient donc ce qui fait de moi une femme ? Arf !

 

Moi qui prône la reconnaissance de l’individu avant son genre, me voilà perdue sur une question simple : qu’est-ce qui fait de moi une femme (et qui ne serait pas un stéréotype de plus dans ce monde de clichés) ?

[…]

Mes 2 chromosomes X ?     i-am-what-i-am.jpg

 

Certes, j’entends déjà des répliques accusant que cette réponse est une insulte aux personnes ayant subi des transformations physiques pour changer de sexe. Leurs chromosomes n’étaient donc pas cohérents avec ce qu’ils voulaient être ?

 

Et bien je prends le problème à l’envers en répliquant que leurs chromosomes étaient cohérents avec leur individualité, mais que cette dernière ne nous appartient plus, car trop cadrée dans notre société. Ainsi, nous naissons « homme » ou « femme » et notre genre nous impose dès le plus jeune âge de rentrer dans les jolis stéréotypes de notre société.

 

Toi, homme, habillé de bleu, bagarreur et grande gueule, tu ne croiseras jamais avec intérêt un miroir et ton apparence ne laissera jamais la place à une quelconque faiblesse affective ou physique. Tu es un reproducteur.

 

Toi, femme, habillée de rose, tu seras toujours « le beau sexe » avant d’être intellectuelle, tu seras douce et avenante, afin de compenser les manques affectifs de l’homme. Tu es une mère.

 

Ainsi, à force de nous dire que l’homme vient de Mars et la femme de Vénus, nous poussons des hommes et des femmes à changer leur sexe et leur genre. Ainsi, ils peuvent « avoir le droit » de vivre avec une individualité « en phase » avec les stéréotypes d’un genre. Un homme ne se maquille pas, une femme ne garde pas ses poils…

 

Alors plutôt que de se demander ce qui fait de nous un  homme ou une femme, sans doute devrions-nous nous intéresser à ce qui fait de nous un individu à part entière, non ?

 

what i am

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Aude 25/05/2012 22:36

Pas tout à fait d'accord ; certaines femmes gardent leurs poils... ici sur le Maroni par exemple, la moquette afro sous les bras n'est pas incongrue !
Désolée je ne suis pas aussi sérieuse que ton article... ok je sors !

Vivi 10/06/2012 15:24



Non reste ! :o)


Et puis envoie des photos des aisselles guyannaises ;)


Bisous



Présentation

  • : Le blog de Vivi
  • Le blog de Vivi
  • : Dialecticienne de pacotille, féministe de canapé, bavarde qui ferait mieux de plus écrire et de moins l’ouvrir ;)
  • Contact