Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 10:54

Sans doute avez-vous entendu parler de la polémique autour de l’article de Elle faisant l’éloge de la fellation. De mon côté, c’est par une amie que j’ai appris la nouvelle et lu le fameux torchon.

 

Je ciblerai mon animosité du jour sur le fait que l’article décrit les femmes refusant la pipe comme atteintes d’ « immaturité psychoaffective ». Comprenez que ces pauvres demoiselles sont tellement attachées aux valeurs familiales qu’elles en deviennent des has been du sexe.

 

Question : pourquoi le fait de conforter des personnes dans leur pratique sexuelle doit-il forcément passer par la culpabilisation de ceux et celles qui ne l’adoptent pas ? En quoi sommes-nous obligés de rendre pathologique le fait de ne pas faire de pipe pour rassurer ceux et celles qui le font ?

 Magritte-La-trahison-de-image.jpg

Alors que l’article reconnait l’égoïsme et le narcissisme de certains hommes qui ne conçoivent pas une relation sans turlutte, les chroniqueurs cautionnent ce genre de machisme en dégradant celles qui (tout simplement) n’aiment pas ça.

 

Ma réplique est simple, existe-t-il une pratique purement altruiste imposée aux hommes, sous peine de se voir traiter d’immature psychoaffectif ? (non non le cunnilingus n’est en rien une obligation dans l’inconscient collectif, ni même un moyen de pression dans le couple comme peut l’être une gâterie).

 

Bref, je terminerai sur cette simple question : à quand le doigt dans l’anus obligatoire pour tous les hommes ? Quoi, ça ne vous tente pas ? Bande d’immatures ! Finissez votre Œdipe et on en reparle ! Je vois déjà le titre de l’article de Elle : « la pénétration anale, sauvez votre couple en un claquement de doigts ».

 

 

Merci à Barbara

http://www.elle.fr/Love-Sexe/Sexualite/Dossiers/La-fellation-le-ciment-du-couple-2120880

Partager cet article

Repost 0

commentaires

little illy 27/09/2012 04:48

Mince je suis has been ! Etant électrice de gauche je vais devoir "sucer comme je respire". Alors promis demain je m'y mets ! Je finirai par dire "une p'tite pipe?" à mes collègues et mon patron
(soyons donc à la mode et entretenons le bon esprit collectif!)
Merci Elle pour ce fabuleux conseil ! Sans ça, se serrai la fin des haricots et de ma vie sociale surtout !

Little illy en mode ironie...

Ps: d'un point de vue totalement objectif, cet article est très mal écrit et totalement .denuer de sens... Depuis quand utilise-t-on les mots pipe et l'expression sucer comme on respire. ELLE se
repose trop sur sa notoriété pour pondre des torchons pareil. Et on demande aux stagiaires de faire preuve de professionnalisme?! Si je peux me permettre un petit conseil à la rédaction de ce
magazine : laissez donc les stagiaires écrire les articles se sera beaucoup plus crédible et moins coûteux !

Vivi 02/10/2012 23:51



Attention my Little Illy, ton dernier conseil sent l'électorat de droite ! (rires)


Et sinon, tirons l'ironie jusqu'au bout (mauvais jeu de mots) et buvons toutes les blanches... paroles de Elle ; parait que pour les journalistes aussi, c'est plus agréable quand on
avale... des couleuvres....


Ce sera tout pour aujourd'hui, j'ai explosé mon quota de sous-entendus vulgaires.


Bisous



BloodOfGoo 23/09/2012 20:56

La question n'est pas vraiment l'acte en lui-même, ce qu'il serait bon de dénoncer (une fois de plus)c'est la tyrannie de devoir sans cesse exposer ce que l'on fait dans son lit...ou pas. Sérieux,
les commentaires ci-dessus en sont un exemple parfait : un article dit une connerie, et tout le monde se défend du contraire, du coup ça revient à parler publiquement de nos pratiques sexuelles et
au final c'est ça le but de ces foutaises : nous pousser à nous divulguer tout seul. Super, ils ont gagné !
Moi ce qui me gène (et qui à force me fout un peu en colère, j'avoue) c'est qu'on s'acharne à catégoriser des gens qu'on ne connaît même pas : une femme ne veut pas sucer ? Il y a des milliers de
raisons possibles pour ça, et il n'y a qu'elle que ça regarde. Dire comme ça tout rond que toutes les femmes qui ne sucent pas sont des psycho-maniaco-dépressives pathologiques du cul, c'est faire
un raccourci débile uniquement fait (et écrit) par celles qui ont peur de passer pour des salopes parce qu'elles osent tailler des pipes (alors que tout le monde s'en fout en plus).
Mesdames, messieurs, ne laissez pas ces magazines vous pousser à la "confidence publique", ce qu'il se passe dans votre plumard ne regarde que ceux qui le partage ;)

Ravie de voir que mes infos te servent ma petite Vivi ^^

Babou (ou Barbie, ou Babar, ou Barbapapa... 'fin bref t'aura compris ! ):3

Vivi 02/10/2012 23:44



Et si on fait pas ça dans un plumard ? (rires)


Merci à toi Babou pour ce commentaire dont je partage la colère : si le cliché avant c'était "elle s'appelle comment, qu'est-ce qu'ils font ses parents ?" nous en sommes aujourd'hui a "est-ce
qu'elle suce (bien) ?". Et ne pas connaître la brouette japonaise dans une soirée peut générer l'hilarité d'un groupe autant que de placer Besançon en Bretagne ou la Bolivie à côté de la Moldavie
(merci Nelly et moi même pour mettre l'ambiance dans nos soirées "Trivial Pursuit"). Bref, moins on en sait, moins en en parle... plus on en fait et plus on l'apprécie ! Du coup, fini les
articles sur le sexe, ça pourrait nuire à mon couple sur le long terme ;)


Bisous à toi, RDV à Limoges le 31 octobre !! 



Murielle 22/09/2012 18:37

ha ha. J'ai moi aussi fait un article sur le sujet tant cela m'a agacé (pourquoi je n'aime pas les magazines féminins)
sucer ou pas sucer tel était le buzz de l'été :-)

Vivi 02/10/2012 23:37



Excellent article par ailleurs : http://labayonnaise.com/2012/08/28/pourquoi-je-ne-lis-pas-les-magazines-feminins-part-2/


Merci à toi de radoter en ma compagnie ! Monde pourri !!! ^^



Claude Barzotti 20/09/2012 10:13

Je sais pas si je fais une mauvaise interprétation de cet article, mais je n'ai pas compris les avis de la sociologue de la meme manière que toi... En effet, je penses que ces propos ont été
retranscrits de manière assez maladroite mais je pense que certains mots sont importants "d'autre, souvent souffrant...): En effet parmi celles qui refusent certaines (souvent) souffrent de psyco
couacs

Après pour le reste je suis surtout d'accord avec A_nonyme... Et je penses que les approches envers les comportement sexuel sont beaucoup plus édulcorés qu'on veut nous le faire entendre... Au meme
titre que A_nonyme, pour moi le plaisir passe par celui de l'autre au tel point que la suce-dite fellation devient inutile si elle n'est pas précédée par une autre pratique procurant un immense
plaisir à l'être aimée...

Oups mon imagination est allée trop loin avec ce topique et cette histoire de doigt il faut que j'aille prendre une douche froide!!!

Bisous

Vivi 02/10/2012 23:33



Qu'il est beau de te voir tirer la carte de la maladresse pour défendre cette brave petite journaliste (oui je suis cruelle de manière disproportionnée) ;o)


Mais même en jouant sur les mots, on ne décrit pas des troubles comportementaux face à des "symptômes" aussi partagés par la population !!! C'est comme si je disais que "certains rôlistes sont
des schizophrènes à tendance psychopathes". Et vlan je ne suis rien d'autres que Mireille Dumas que vous êtes nombreux à haïr pour avoir stigmatisé le monde du jeu de rôles (Démonstration
terminée, je vous remercie ^^)


Et comme je connais ta femme cher Barzoti, ne me parles pas de vos pratiques je n'oserai plus la regarder en face ^^


Bisous de France


Reviens quand tu veux, j'adore chercher des heures qui se cache derrière un pseudo (et quel pseudo !) (^_^)



Caro 19/09/2012 11:16

Enfin ! Je désespérais de te voir publier un nouvel article... Et concernant celui de ELLE, je l'ai aussi lu avec consternation. Tout comme j'ai lu les suivants dans d'autres numéros. Sachant que
ce magazine se vante d'être à l'image et pour les femmes, j'ai trouvé ça plus fort que le Roquefort ! Je partage aussi l'avis de Gael (que je ne connais pas, mais en tant que ton ami, j'en conclue
que c'est un type bien !). La sociologie et l'ensemble de ceux qui publient les résultats de leurs travaux devraient être avant tout considérés comme de potentielles sectes plus ou moins
dangereuses. Temps de crise oblige, on met moins la pression sur le fait qu'il faut une Rolex à son poignet pour montrer qu'on a réussi sa vie. Mais sur tous les autres domaines ! Il n'y a
pratiquement plus aucun magazine féminin sans article sur le sexe, sur la façon d'être au top de sa performance, sur la façon de prendre soin de soi (en gros, même si tu respectes un hygiène
rigoureuse, que tu te maquilles et que tes fringues ne sont pas démodés, et bien tu es une grosse crado quand même avec un laisser-aller impardonnable ! Tout ça parce que tu n'as pas passé 3 heures
dans la salle de bain à appliquer le masque pour ceci, le sérum à 180 euros les 15ml...).
Je me dis que je devrais arrêter de lire ces inepties. Et pourtant je continue. Pourquoi ? Parce qu'au moins, je sais d'où vient le vent ! Et la fumée des pipes est un bon indicateur ! ;-)

Vivi 02/10/2012 23:25



Une grande amie m'a récemment ramener d'un vide grenier une encyclopédie de la vie de femme des années 60. Elle, Marie-Claire et autre Cosmo s'en inspirent sûrement : art de la
table, ménage, cadeaux, vie de femme, de mère et d'épouse... bref je te résume le sommaire de ce "chef d'oeuvre" ! Je te l'amène la prochaine fois que je passe à Tours, nous le comparerons aux
magazines qui trônent dans tes toilettes ^^


Question : si tu changes de girouette, le vent peut-il venir d'ailleurs ?! :o) Bref, je vais t'abonner à Causette pour Noël !


PS : oui, Gaël est un type bien (ça c'est pour son ego ^^)



Présentation

  • : Le blog de Vivi
  • Le blog de Vivi
  • : Dialecticienne de pacotille, féministe de canapé, bavarde qui ferait mieux de plus écrire et de moins l’ouvrir ;)
  • Contact