Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 01:50

Encore une fois, je me suis laissée happée par l’émission « Belle toute nue »… Honte sur moi, vite, du Dacryosérum ! ^^

 

Plus sérieusement, je suis partagée sur le concept et les messages véhiculés par ce « coach-show ».

Si le message de fond et de s’aimer comme nous sommes, alors pourquoi tant de temps à nous expliquer comment cacher nos rondeurs et à maquiller nos rides ? N’est-ce point contradictoire de nous dire « aimez-vous comme vous êtes… sous un déguisement » ?!

Chassons les régimes et place aux trompes l’œil ! J’avoue ne pas comprendre… devons-nous reconnaître que notre jugement sur notre physique est biaisé et que nous sommes beaux/belles ? Ou devons-nous à l’inverse mieux nous cacher ?

 

J’accuse, pour en être victime, ce narcissisme chronique et malsain qui consiste à se planter devant un miroir pour mieux se flageller, se rappeler que nous ne sommes pas celui ou celle que nous voudrions. Pourquoi cette torture incessante ? Est-ce vraiment la société qui nous l’inflige ?

 

Cette semaine, j’ai décidé de tester cette société et moi-même au travers d’une expérience toute simple : je ne vais pas me maquiller de la semaine. J’ai 5 jours de déplacement en clientèle et je verrai bien les réactions des personnes.

En ce premier jour, une certitude s’installe, le problème vient avant tout de mon propre jugement. Je crains malgré moi l’expérience et j’ai glissé fond de teint, ombre à paupière et mascara dans ma valise… juste « au cas où »…

 

aime-toi.gifEt lorsque je me vois si démunie sans eye-liner, il me semble nécessaire de sortir les générations futures de cette folie de perfection corporelle. Rappeler aux enfants que les critères de beauté appartiennent à chacun et que le physique idéal est celui qui nous permet de rester en vie, tout simplement. Et entre autres, qu’une personne sans maquillage n’est pas une personne négligée.

 

En écho à ceux m’ayant parlé récemment des concours de mini miss ou autre sexualisation des enfants, il est vrai que ce que j’abhorre particulièrement dans l’utilisation d’apparats et de maquillage dès le plus jeune âge, c’est d’habituer les enfants à ne pas s’aimer tels qu’ils sont.  Les concours de mini miss donnent le prix de la plus jolie petite fille et non pas celui du plus incroyable déguisement…et c’est sans doute là que se situe la malsaine différence.

 

Si Simone de Beauvoir écrivait : « on ne nait pas femme, on le devient », la société de consommation nous hurle : « vous ne naissez pas beau, mais on vous aidera à le devenir ».

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jeff 20/03/2012 18:48

On dirait les émissions M6 permettent de pousser la réflexion assez loin! Qui l'eût cru? En tout cas très bon article et bonne expérience pour toi... (ou mauvaise?) Tu nous racontera ça.
Pour continuer ton discours, j'ajouterais que c'est le Monde dans son ensemble qui nous guide dans cette voie de l'artifice et du rejet de soi. Peu importe qui nous sommes ou ce que nous faisons,
seule compte l'image que nous renvoyons: elle doit être identique à ce que nous renvoient les autres. Bienvenue à TousPareilLand!

Vivi 25/04/2012 23:08



Le monde peut-être, notre société et notre culture sans doute. M'en vais voir chez les inuits si l'artifice est de mise et si la féminité est synonymes de maquillage... ^^


Bises,



Présentation

  • : Le blog de Vivi
  • Le blog de Vivi
  • : Dialecticienne de pacotille, féministe de canapé, bavarde qui ferait mieux de plus écrire et de moins l’ouvrir ;)
  • Contact