Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 17:16

« Et ben moi je sais comment on fait les bébés… »

 

Etes-vous comme moi dérangée par ces enfants sans âme ? Enfin, je dis sans âme, c’est bien agressif… je veux dire des bambins à qui l’on a volé bien trop tôt leur âme d’enfants. Vous savez, cette naïveté qui nous permettait de croire en la petite souris, cet émerveillement devant celui ou celle qui sortait une pièce de derrière notre oreille ? Comme c’était bon ce temps-là…

 

Est-ce par jalousie que certains parents piétinent l’âme de leurs enfants ? Fini les théories des bisous qui font tomber enceinte, place au schéma du zizi de papa et des ovaires de maman… Fini les rêves de Père Noël, place au tour des grands magasins pour choisir ses cadeaux puisque « le papa noël, en vrai, c’est les parents ! ».

 

Bref, sous couverts de vouloir sans doute des enfants plus instruits, il existe de plus en plus de mômes dénués de toute imagination crédule. Tout est désespérément terre à terre et admis… à 5 ans. Mais pourquoi donc ?

 

« Pour qu’ils soient prêts à affronter le monde… ». Si jeunes ? Mais les préparer à quoi en détruisant leurs illusions ?

 La-place-de-leducateur-dans-la-relation-parent-enfant3.png

Et c’est avec le même cheminement que l’on découvre également des gamines de 8 ans fardées et habillées comme si elles en avaient 16 : talons et maquillage à l’âge où l’on apprend péniblement les fables de Lafontaine sans savoir que bientôt on nous demandera d’écrire des rédactions tout seul…

 

Je me pose donc la question : désire-t-on réellement des enfants ou souhaite-t-on vivre nos années passées au travers de notre progéniture ? Si l’enfant devient le reflet de soi, alors autant faire de lui le miroir de nos 20 ans, n’est-ce pas ?

Serai-ce cela, la raison inconsciente qui pousserait certains à ne pas se préoccuper de l’âge réel de leur enfant pour leur faire vivre un âge, à leurs yeux, « plus intéressant » ? S’offrir une part de rêve en négligeant les étapes de la vie ?...

 

En tant que demoiselle sans enfants (ah ! tout s’explique ! cette petite effrontée n’y connaît rien en fait !), je suis consciente que plusieurs choses m’échappent… Alors, vous, parents érudits de la difficulté d’élever un enfant… que pensez-vous de tout cela ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Caroline 27/06/2011 10:41


Alors moi qui suis vieille et qui sait... (argh !!!!) puisque j'en ai fait deux. Pour répondre à ta question, je dirais qu'il y a deux raisons qui peuvent pousser des parents à tout dire ou tout
autoriser. Il y a ceux qui ne veulent surtout pas de conflits ou qui jettent l'éponge, parce que c'est trop crevant de tenir tête à un nain de jardin de 20 kilos pour 1,12m. Alors oui, on
n'entretient plus les mythes, on laisse les gamines s'habiller en camion volé...
L'autre raison est proche de ta théorie. Certains parents projètent sur leurs enfants leurs rêves inaccessibles. Donc font de leurs filles, des bimbos à 10 ans, poussent leur progéniture dans des
compétitions sportives, des écoles de chant (on ne sait jamais, des fois qu'en 2024 X Factor existe toujours et qu'on en fasse une star !) et oublient complètement au passage que ce qui sera utile
à leurs enfants, c'est de connaitre les règles de savoir vivre en société.
Concernant "les choses de la vie", je t'avoue que, effrayée par ce qui se passe dans les cours de récré, j'ai chapitré ma fille en version édulcorée certes, mais pas celle des enfants qui naissent
dans les choux. Tout simplement pour la mettre en garde, parce que oui, malheureusement, elle ne vit plus dans une société où on peut garder une âme d'enfant au delà de 6 ans...
Tu as d'autres questions ?? ^_^
A fort bientôt j'espère. Je planche aussi !! ça va venir !!


Vivi 08/07/2011 11:48


Qu'il est bon de lire tes commentaires !! Effectivement le monde va mal et c'est sans doute pour ça que l'idée d'avoir des enfants m'effraie... Quoi ? Je suis une donneuse de leçon lâche ? moi ?
Euh... peut-être ^^ C'est fou de me rappeler que jusqu'à peut-être mes 15 ans, pour moi, le sexe était le moyen d'avoir des enfants... et c'est tout ! Il m'était impossible de concevoir (sans
mauvais jeu de mots) l'acte comme une autre recherche de plaisir et d'amour que celui du désir d'enfant... une telle naïveté est-elle encore possible ? Suis-je bonne à enfermer ? Mmmmmmh... Freud ?
Freud !? Freud ! Sors de ta tombe et viens-moi en aide ! :D


Présentation

  • : Le blog de Vivi
  • Le blog de Vivi
  • : Dialecticienne de pacotille, féministe de canapé, bavarde qui ferait mieux de plus écrire et de moins l’ouvrir ;)
  • Contact